Musée virtuel d'épigraphie

Le musée d'Aquitaine vous présente le musée virtuel d'épigraphie : une exploration 3D des collections antiques du musée gravées d'une inscription latine.

Ce travail de recherche et de documentation a été réalisé par l'Université Bordeaux Montaigne. Il donne les clés de lecture des monuments épigraphiques, traduction et signification des textes latins, décryptage des symboles sculptés.

Une collection épigraphique exceptionnelle

Le Musée d’Aquitaine abrite une des plus belles collections épigraphiques latines de France.
Les stèles funéraires, piédestaux, autels ou blocs gravés qui la composent proviennent majoritairement du démontage, au XIXe siècle, de la muraille romaine dans laquelle ils avaient été remployés à la fin du IIIe ou au début du IVe siècle ap. J.-C.
Ces textes gravés dans la pierre témoignent de la vie quotidienne à Burdigala entre les Ier et le IVe siècles ap. J.-C et nous renseignent sur la société bordelaise de l’époque.
 

L'étude des inscriptions latines

D’abord publié entre 1887 et 1890 par Camille Jullian, le corpus de ces inscriptions a été réétudié, relu et enrichi par Louis Maurin et Milagros Navarro Caballero en 2010, lors de la publication du volume consacré à Bordeaux dans la collection des Inscriptions latines d’Aquitaine.
 

Valete vos Viatores, programme de recherche européen

En 2021, le Musée d’Aquitaine et l’institut Ausonius (UMR 5607 CNRS/Université Bordeaux Montaigne) ont collaboré au programme de recherche européen « Valete vos Viatores : travelling through latin inscriptions across the Roman Empire ».
Porté par Javier Andreu Pintado (Université de Navarre, Espagne) et financé par l’Europe (Creative Europe EACEA-28-2019), ce programme s’est donné comme mission de promouvoir l’étude et la valorisation de l’épigraphie latine grâce à la digitalisation des collections épigraphiques de plusieurs musées, universités et sites archéologiques d’Espagne, du Portugal, de France et d’Italie.
 

Des collections numérisées en ligne

Le musée épigraphique virtuel de Bordeaux a été réalisé dans ce cadre. 
A destination des chercheurs et des étudiants en Histoire et en Archéologie, mais aussi des élèves latinistes et, plus généralement, du grand public, il permet de naviguer dans un corpus de 67 inscriptions antiques numérisées pour l’occasion.
L’étude des monuments et la rédaction des textes ont été réalisées par Milagros Navarro Caballero, Louis Maurin, Coline Ruiz Darasse et David Hourcade (Institut Ausonius). Les relevés photogrammétriques ont été effectués par Florent Comte (Institut Ausonius) et la conception du musée virtuel est l’œuvre de Pablo Serrano Basterra (Trahelium S.L.).